AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Xin chào, tôi muốn chết.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thanh-Nha Minh

avatar

Date d'inscription : 28/01/2011
Age : 27
Nombre de messages : 4

MessageSujet: Xin chào, tôi muốn chết.   Ven 28 Jan - 16:19




THANH-NHA MINH
Park Ryung Hoo
« Têt Nguyên Dán. Littéralement, le Nouvel An vietnamien.
Mettez-vous en ligne ! gueulait la maîtresse depuis trois bonnes minutes, incapables de gérer l'euphorie de tous les enfants réunis. La joie des pays asiatiques, pensait-elle en secouant la tête d'affliction, observant du coin de l'œil les parents des garnements vaquer à des occupations autrement plus constructives. Il était dit que, quelque part dans le Monde, les professeurs n'avaient pas à s'occuper de leurs élèves une fois la porte de la salle de classe passée (et parfois, même, à l'intérieur de celle-ci). Hélas, cette légende urbaine semblait être à des lieues de l'ambiance festive d'Ap Tham Thien, et la femme voutée reprit ses claquements de mains frénétiques pour rassembler les enfants.
Thanh-Nha fut parmi les premiers à s'immobiliser dans les rangs, empêtré dans un col mao trop grand pour lui. Sa discrétion et son calme quasi-permanents lui octroyaient une invisibilité profitable, et tandis que peu à peu ses camarades l'entouraient bruyamment il gardait les yeux rivés sur son éternel RubixCube. C'était un cadeau que son père lui avait remis un an plus tôt, à l'aube de ses cinq ans, pour mieux l'abandonner, lui et sa mère. Une douce excuse dont Thanh-Nha se contentait, mettant son cœur obstiné dans ces couleurs fadasses, trop jeune pour parvenir à une possible échéance mais trop sentimental pour réellement se laisser aller à l'abandon.
Vous avez tous un pétard ? demanda sa maîtresse à la cantonade, et les mômes acquiescèrent en levant leur main droite - gauche pour les quelques hérétiques nés sous le mauvais œil. Thanh-Nha les imita avec une seconde de décalage, alignant le rouge au vert avant de se saisir de son allumette, les joues rougies par le froid et la vue trouble de la buée accrochée à ses lunettes. Au loin, sa génitrice, réceptacle de tous ses désirs jusqu'aux plus œdipiens, voyageait de stand en stand au bras de l'homme qu'elle courtisait sauvagement, persuadée de pouvoir refaire sa vie avec lui quand il se contentait de sa jeunesse encore exploitable. Un homme qui l'ignorait, mais le brun n'était pas encore tout à fait apte à déceler le mépris sous la jalousie qu'il lui vouait, mué par la volonté de posséder sa mère toute entière sans qu'un autre mâle ne lui tourne autour.
Vous êtes prêts ? Maintenant, vous pouvez y aller ! Et ce fut une avalanche de pétarades, acclamés par le public, ris par les officiants, et Thanh-Nha baissa les yeux sur son propre pétard, vierge de toute étincelle. Il n'était pas d'humeur à fêter la bonne année. Il n'était d'humeur à rien, comme il n'avait jamais été sociable ou expansif. Laissant tomber son artifice à terre, il tourna les talons et s'éloigna du rassemblement pour mieux s'asseoir dans un coin et reprendre en main son RubixCube. De toute façon, personne ne chercherait pour lui ; trop solitaire, peut-être, il n'intéressait pas ses camarades, mais son immaturité l'empêchait encore d'y remédier par lui-même. Comme si cela servirait à quelque chose, désormais. »



homo homini lupus
Thanh-Nha est une proie, et en tant que tel il ne possède rien, à part sa détresse et son incompréhension infantile. Seule sa bouille d'ange, peut-être, pourrait lui offrir une opportunité.. aléatoire.



I SEE A RED DOOR AND I WANT IT PAINTED BLACK
mise en situation.
► Naufragé sur île a priori déserte, votre personnage souffre les mêmes besoins que ces parfaits inconnus, là, à ses côtés. Lors d'un long trek, épuisé, il découvre un régime de bananes, et quelques autres fruits bien mûrs. En soi, il sait bien que ces vivres ne sont pas indispensables à la survie de ses pairs mais qu'ils pourraient soulager leurs estomacs affamés et leurs gorges asséchées.
Thanh-Nha n'avait pas vraiment compris comment sa mère avait pu échapper à son attention. Il n'avait pas détourné les yeux longtemps, pourtant ; non, à peine quelques secondes, vraiment. Le bruit des vagues, peut-être, lui avait rappelé que derrière cet océan se trouvait le Vietnam. À son âge, tous les chemins menaient encore à la maison. Regardant calmement autour de lui tout en amenant son pouce à sa bouche, le garçon prit le temps de ronger avec la méticulosité d'un autiste son ongle déjà altéré.

► Au milieu d'un couloir en feu, votre personnage accède enfin à la sortie. Cependant, et à chaque extrémité, une chance de sauver des vies. A sa gauche, un de ses proches parents, agonisant et suppliant. A d'autres, une jeune enfant d'une dizaine d'années. Si elle a peur, elle ne semble pas blessée. Considérant l'étendue de l'urgence, la structure menace de s'effondrer. Dans la seconde.
L'attitude de votre personnage peut être présentée sous la forme d'un récit, ou d'un rp, à la première comme à la troisième personne du singulier (pas d'exigence de mots/lignes).

► Dans le couchant du soleil, la forêt n'en parait que plus hostile. Les arbres et leurs ombres oppressent, les bruits assaillent, et l'adrénaline diffuse dans les veines de votre personnage altère sa perception de la réalité. Pourtant, il est bien le sujet d'une sordide chasse à l'Homme, la proie d'un tueur fou qui ne lui a donné qu'une heure d'avance. Une heure qui vient, d'ailleurs, tout juste de s'écouler.
L'attitude de votre personnage peut être présentée sous la forme d'un récit, ou d'un rp, à la première comme à la troisième personne du singulier (pas d'exigence de mots/lignes).

► Il y a une balle dans ce révolver. Le barillet tourne, claque. Le canon frôle la tempe, et la gâchette est effleurée. Il est l'heure de jouer à la roulette russe.
L'attitude de votre personnage peut être présentée sous la forme d'un récit, ou d'un rp, à la première comme à la troisième personne du singulier (pas d'exigence de mots/lignes).


YOU'RE WHERE DREAMS GO TO DIE
circonstances de jeu.
• Résumé du personnage à une idée : C'est inhumain d'obliger un môme si mignon à participer à ce jeu morbide !, • Catégorie de survie : Zéro virgule cinq. Virgule cinq, parce qu'un RubixCube, ça peut faire mal., • Partenaire(s) souhaité(s) : L'homme d'affaire qui se tape des Escort-Girl., • Inventaire prédéfini : RubixCube en pendentif, lunettes, montre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Xin chào, tôi muốn chết.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DE PROFUNDIS CLAMAVI :: ▬ CONCEPT ▬ :: ► LE CASTING-
Sauter vers: