AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mary-Elisabeth.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Machiniste

avatar

Date d'inscription : 03/09/2008
Nombre de messages : 659

MessageSujet: Mary-Elisabeth.   Jeu 4 Juil - 21:37

Invité a écrit:


MARY-ELISABETH WEAVER

WE GET SO DRUNK THAT WE CAN HARDLY SEE WHAT USE IS THAT TO YOU ON ME BABY(KOOKS)



PRÉNOMS NOM • mary-elisabeth weaver
ÂGE, DATE DE NAISSANCE, LIEU ET ORIGINES • dix-neuf ans, quatre septembre, boston ouaisouaisouais.
MÉTIER/OCCUPATION • oisive, vit sur les allocations.
RÔLE • tout à fait étrangère à ce milieu, mary-elisabeth tâche de rester en vie... en picolant et en s'envoyant des 95C si possible.
AVATAR • cory kennedy
CRÉDITS • à remplir ici



La quoi ? Mary-Elisabeth se définit comme une fille simple, qui ne cherche pas d'histoires. Évidemment, la perspective de se prendre une balle entre les deux yeux ne l'emballe pas outre mesure, mais la jeune fille évolue dans ce monde sans foi ni loi avec une désinvolture certaine. Sa capacité à voir du bon en chacun l'empêche de croire qu'il existe véritablement de grands méchants à Boston. Aussi s'est-elle déjà retrouvée dans le lit de femmes avec lesquelles il ne fallait pas coucher ou encore dans des soirées où sa présence était considérée comme un affront à toutes les lois humaines. Sa nullité sociale la rend invisible, pourtant mary-elisabeth joue avec le feu sans s'en rendre compte. A croire que les électrons libres de ce monde, à fortiori s'ils sont sans le sou et alcooliques dérangent plus que de raison. La mafia, elle la cotoie donc de loin, souvent par inadvertance, lorsque sa cupidité et ses turpitudes la mènent dans des lieux malfamés. En cas de violence, la petite ne se laisse pas démonter et sa présence féminine a souvent épargné deux ou trois passages à tabac à ses camarades de toujours. Parfois ils s'amusent même à imaginer qu'ils forment le gang le plus puissant de la ville, jusqu'à ce qu'un type armé vienne leur rappeler un soir qu'ils ne sont rien d'autre que la sous-merde de la société.


mary-elisabeth a viré lesbienne le jour où elle a compris qu'a boston, on ne peut jamais savoir si les garçons sont contents de vous voir ou s'ils planquent un flingue dans leur fut / mary-elisabeth connait les répliques de dirty dancing par coeur et ne manque jamais une occasion de les replacer dans la conversation / mary-elisabeth vole fréquemment de petites choses dans les supermarchés telles que des brosses à dents pour enfant, des magazines de décoration de table ou encore des boites de capotes fluorescentes pour ses deux camarades. / mary-elisabeth s'habille toujours très légèrement et trouve normal de sortir en tee-shirt, juste en tee-shirt, du coup elle s'applique a coordonner ses sous-vêtements. / mary-elisabeth pratique une religion occulte, entre bouddhisme et yoga intense, qui lui interdit l'eau plate, le chocolat blanc et les relations amoureuses stables. / mary-elisabeth a une petite chambre de 8m², décorée comme un lupanar, mais prétend auprès de ses conquêtes féminines bourgeoises que son mari slovaque lui a offert une villa à monaco. / mary-elisabeth adore prendre le bus même si les vieux on tendance à poser leur doigts noueux sur ses cuisses dénudées / mary-elisabeth oblige ses amis à célebrer thanksgiving tous les ans avec du poulet aux hormones qu'elle rate à tous les coups / mary-elisabeth est accro aux champignons hallucinogènes même si la plupart du temps, sa mère lui apparait sans vêtements et la fait vomir. / mary-elisabeth a pour principe de jeune jouvencelle de ne jamais coucher le premier soir, sauf si l'autre est d'accord. / mary-elisabeth s'est vue proposer une fois de démarrer une carrière dans le porno parce que les petits seins, c'est so deux-mille douze. / mary-elisabeth aimerait acquérir un anneau de pureté pour se sentir vraiment américaine mais sa non-virginité est un frein à ses rêves. depuis, elle songe à se faire reconstruire l'hymen et a même une cagnotte prévue à cet effet sous son lit / mary-elisabeth trouve que travailler pour gagner sa vie de nos jours est totalement surfait / mary-elisabeth squatte régulièrement les parfumeries pour sentir bon. / mary-elisabeth a un prénom de merde, influencé par un personnage de melrose place, mais même si ses copains se foutent ouvertement de sa gueule, elle le vit bien.


Moi, j'traine avec des gangstas pour le lol.

A peine avait-elle descellé leur bouches qu'elle s'écarta, de crainte de la salir. C'était assez de s'allonger dans ses draps, et accessoirement d'avoir baisé avec elle une bonne partie de la nuit. « Cigarette ? » fit la sublime créature, au brushing éternellement impeccable. La jeune fille accepta, rabattant le voile de soie sur ses micro-seins. « Mes amies avaient raison. Le sexe c'est bien meilleur entre femmes, qui plus est quand on est mariée depuis neuf ans. » Mary-Elisabeth n'avait rien compris, encore toute imprégnée de la coke gracieusement offerte quelques heures plus tôt. « Il te plait ? Tu peux le prendre si tu veux. » fit-elle, remarquant combien elle lorgnait son manteau de fourrure. « Je peux avoir les chaussures aussi ? » Et l'ultime demande acheva tout à fait de faire sourire la quadragénaire avide de nouvelles expériences. « Les chaussures aussi. C'est mon enfoiré de mari qui régale ce soir. » « Il bosse à Wall Street ? » Pour Mary-Elisabeth, tous les gens fortunés travaillaient forcément à Wall Street. « Non... » susurra l'autre en s'étirant langoureusement. « Il bute des types. Et.. il leur vole des organes, pour les revendre. » Si l'information lui semblait amusante, sa petite aventure d'une nuit n'était pas de cet avis. La langueur recréée par la drogue s'estompa presque aussitôt. Jetant un coup d'oeil à une montre imaginaire, elle se redressa. « Il faut que j'y aille. J'ai promis que j'aiderai mon frère à.. Heu, faire ses devoirs. Vous savez, il a une maquette de volcan à faire. Et je dois lui apporter le ketchup.. pour, fin.. pour la lave quoi. » « A quatre heures du matin ? » s'étonna sa compagne. En silence, la petite brune réintégra sa robe et osa même envelopper ses épaules du manteau absurde. « Alors, tu.. te tires comme ça ? » « Z'auriez pas trois dollars ? Pour le bus. » « Dégage. » Entre la fraude en transport public et la perte d'un rein, Mary-Elisabeth trancha rapidement.

Deux heures, trois bières, une discussion animée avec un clochard à propos du prix du fioul plus tard, et elle se retrouvait face au bâtiment qui abritait les déchets dans son genre. Le genre de résidence pour étudiants à la dech qui frôlait le refuge pour miséreux en somme. Et en parlant de miséreux, deux visages bien connus se découpèrent dans la faible lueur de l'aube. Abattue à l'idée de devoir encore partager son lit une place avec ses deux parias d'amis, Mary consentit cependant à s'asseoir sur les marches à leur côtés. « C'est quoi cette merde ? » lui demanda Drew en effleurant le vison, ou le renard ou le quelconque animal mort qui recouvrait son corps frêle. « Cadeau d'une nana carrément bandante. Ça vaut genre.. J'sais pas.. Le prix d'au moins trois passes avec ta mère. » claironna t-elle fièrement. « Des fois j'aimerais être une gouine. » « T'as qu'à te faire opérer. T'as un visage androgyne, il te manque plus que le vagin. Apparemment, j'ai vu ça à la télé, ils te retournent les... » « Eh, Eli, on a pas mangé et on s'est tapé une race monumentale cette nuit. Alors tes histoires d'organes génitaux à six heures du mat'.. » se plaignit Kelly. « J'disais ça pour aider. » soupira t-elle en haussant les épaules.


PSEUDO/PRÉNOM • prettyscoundrel ÂGE • 22 UNE SUGGESTION OU UN COMMENTAIRE ? • à remplir ici

FORMULAIRE © DESISLAV HRISTOVA POUR FULL OF CRAP, MERCI DE RESPECTER LE TRAVAIL. TOUTE COPIE PARTIELLE OU TOTALE EST INTERDITE.

_________________

• CETTE IMMENSE NUIT SEMBLABLE AU VIEUX CHAOS •

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Mary-Elisabeth.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hail Mary Pass !
» Marie Morgane (Mary Morgan) :
» Demande pour la jeune Mary
» Duchesse Elisabeth d'Alençon
» Elisabeth d'Alençon - mon histoire appartient à Dieu mais je tenterai de la raconter aux hommes[terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DE PROFUNDIS CLAMAVI :: Anciennes présentations Cass.-
Sauter vers: