AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Georgie Porgy Rythm

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Machiniste

avatar

Date d'inscription : 03/09/2008
Nombre de messages : 655

MessageSujet: Georgie Porgy Rythm   Jeu 5 Avr - 15:08


© MISERY ANGEL
“ georgie.

STARRING TAYLOR WARREN

GEORGIE LUX - CARTWRIGHT - 19 ANS


« La maison est pleine de jeunes garçons qui semblent occuper toutes les pièces et paraissent interchangeables : corps graciles et bronzés, cheveux blonds coupés courts, yeux bleus au regard vide, mêmes voix atones, et je commence à me demander si je suis exactement comme eux. J’essaie d’oublier çà, je me sers un verre. - EASTON ELLIS. »

“ yeah, you really got me now !
« Franchement Lux, j'te comprend pas. Regarde-toi, t'es la classe incarnée, tu pourrais presque rendre visite à la reine sappée comme ça. Et il a encore fallu que tu nous traines dans ce ... dans cette. Oh putain de merde, j'sais même pas comment on appelle un endroit pareil. »
« M'appelle pas Lux. Et ça c'est une taverne. »
« Une taverne, charmant Lux. Tu sais que le moyen-age c'est fini depuis un paquet de temps ? »
« Je sais. Y'avait pas Gainsbourg au moyen-age. »
« T'en as pas marre de jouer les filles incomprises ? Avec ta voix trainante et tout. Oh Lux, dis, on s'en va, Russell a organisé une party dans la baraque sublime de ses vieux. On pourrait boire, se taper des mecs, j'sais pas vivre quoi. »
« T'es gentille Candy, j'ai pas trop envie de vivre ce soir. Et puis arrête de jouer les débauchées, tout le monde sait que t'es encore vierge. Laisse moi écouter la musique maintenant. »

“ people are strange.
« Et là, il s'agit de nous écrire quelques lignes sur toi, enfin ce que tu voudras bien nous raconter. Ouais, ouais, même la marque de ton dentifrice si ça te chante. Essaye juste de nous mentionner un quelconque pseudo ou prénom, comment tu t'es retrouvé là, tes gouts musicaux si possible et puis tu peux nous donner ton avis sur n'importe quoi, on est très open-minded t'as vu. »

_________________

• CETTE IMMENSE NUIT SEMBLABLE AU VIEUX CHAOS •

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Machiniste

avatar

Date d'inscription : 03/09/2008
Nombre de messages : 655

MessageSujet: Re: Georgie Porgy Rythm   Jeu 5 Avr - 15:09

“ tell me about bob dylan pipe dream.
Je m'ennuie. Depuis que je suis née, je m'ennuie. Prenez cette fête par exemple : rien qu'une petite bande de bourgeois opportunistes et ignares qui pensent qu'en s'enfilant une bouteille de champagne français hors de prix ils briseront les conventions étriquées de notre monde. Ils dansent sur de la mauvaise musique, les filles en ont les pieds rougis dans leur escarpins. Les mecs se pavanent, espèrent tous qu'ils pourront se serrer une nana dans la salle de bain de l'étage avant la fin de la soirée, quitte à ce qu'elle soit quasi morte. Et moi, au milieu de tout ça, j'suis affalée dans un canapé Louis XVI, je sirote un cocktail de poufiasse tout en écoutant d'une oreille les confidences à la con de Candy, mon substitut de meilleure amie. Ils font tous semblant de ne pas voir que je m'emmerde prodigieusement. Je suis invitée partout. Normal, je suis probablement la fille la plus blindée de thunes dans la salle et puis j'ai les talons les plus hauts aussi. Ils ont vingt ans, parfois plus, je n'en ai que quinze. Les mecs en ont après mes yeux charbonneux, ma virginité et mon pognon. Quant aux filles, je crois qu'elles pensent que si je les ai à la bonne, leur chances de se faire sauter par mon frère se verront multipliées par cent. Je leur en veux pas. Si j'avais été une illustre inconnue pour lui, j'aurais peut-être agi de même. Vitaly est délicieux. Il incarne tout ce qui est désirable et tout ce qui est haïssable à la fois. Je l'aime pour son ambiguité, sa cruauté et cette délicatesse qu'il m'a toujours réservée. J'aime savoir qu'il a piétiné les espoirs d'une pauvre fille et qu'il n'a plus qu'une envie, c'est qu'on s'endorme côte à côte. C'est bien ça le problème, je dois être un brin trop cinglée pour ces gens-là. Et pourtant je pourrais pas me passer de cette vie absurde. Ca me plait de les voir à mes pieds finalement. Mais quelque chose me manque. Ce truc que je trouve quand je vais trainer la nuit à Camden. Il y a une formidable énergie là-bas et à chaque fois que j'y vais, il me prend des envies de tout plaquer et de me tirer avec ma guitare dans un de ces bars crasseux. Parce que quelque chose de très grand est en train de naitre là bas, quelque chose dont on parlera pendant longtemps.
« ... et alors je lui ai dit que j'en avais assez. Tu comprends, j'ai quinze ans maintenant, presque seize, je suis une femme. J'en ai marre de ses gamineries. Alors tu sais ce que je lui balancé à la tronche ? "Ciao mou-du-gland !" J'peux te dire qu'il s'en est toujours pas remit. Bon pas que j'ai pu véritablement en juger, on a encore jamais baisé mais c'est évident non ? Hein Lux ? J'suis sure que ton frère, lui, c'est pas un naze dans son genre. Lui, il doit être trop bath au pieu ! Et puis c'est un homme, un vrai, hein Lux ? »
« Vous êtes chiantes avec mon frère. En plus il ne les aime ni bavardes, ni en surpoids. Va plutôt t'adresser au rouquin là-bas, il meurt d'envie de te coincer dans un placard. En plus son père bosse à Wall Street. »
« J'ai jamais dit que j'voulais ... Hein ? Wall Street tu dis ? »




Je détestais l'été avant. Voir tout cet étalage de chair, d'huile de bronzage et de paires de tongs bon marché ça me donnait juste envie de vomir. Mais depuis que je suis ici, j'ai changé d'avis. Surtout le soir, quand le soleil se couche et qu'il règne encore une chaleur moite. Il y a quelques grains de sel sur ma peau, je m'entraine à fixer le soleil rougissant qui disparait et j'me crame la rétine. J'fume une clope sur le pont, j'suis bien. Si je m'écoutais, je sauterai à la flotte. Dans le haut-parleur y'a la voix de camé du capitaine qui chante un titre obscur des Jefferson Airplane. Je souris, un peu trop, ça me fait marrer. Heureusement je suis seule. Par principe, j'aime pas montrer à la face du monde combien j'suis heureuse. Ils n'ont droit qu'à cette moue boudeuse que j'ai eu le temps de perfectionner et ils se foutent bien de ma gueule. Moi je ris avec eux, mais en silence, à l'intérieur. J'suis rien qu'une sale gosse. L'astre d'Apollon plonge dans la mer. Je passe à l'antenne dans moins d'une heure. Ce soir ils auront droit à une de mes compos, j'ai envie qu'on entende ma guitare sur le bateau et sur les ondes. Et puis ça fera chier Rizzo, ça, c'est mon bonus personnel. Je lance mon mégot mais je l'ai même pas vu atterrir dans les remous. Et tu approches, t'es même déjà tout prêt. Je reconnaitrais ta démarche entre mille, même si tu essayais de te faire tout petit ... ce que tu n'as vraisemblablement pas l'habitude de faire. Oui voilà, comme ça, tes mains sur moi, ton visage au creux de mon cou. Tu restes sage, tu sais bien. Le soleil a disparu. Et Morrison a finit par fermer sa gueule.

_________________

• CETTE IMMENSE NUIT SEMBLABLE AU VIEUX CHAOS •

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Georgie Porgy Rythm
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ALICE A. O'BOYLE ? georgie henley.
» Eden | Agenda des RPs
» ALESSA ? feel the rythm
» Notre fiche de partenariat.
» (F) Troian Bellisario, CAMP AU CHOIX, la soeur surprotectrice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DE PROFUNDIS CLAMAVI :: Anciennes présentations Cass.-
Sauter vers: